Ça devient n’importe quoi !!! (22/07/09)

 

Ça devient n'importe quoi !!!

 

 

Oui c'est exactement ce que je disais dans le titre ci-dessus, ça deviens n'importe quoi… Voilà que maintenant, les perroquets veulent faire des blogs…. Non mais je vous jure… des perroquets…

 

Faire des blogs …

 

Et puis quoi encore !!!

 

 

Parce qu'en fait je ne sais pas si vous savez, si vous ne savez pas je vais vous le dire et si vous le savez déjà ben vous me laissez raconter à ceux qui ne le savent pas encore… Parfois votre égocentrisme me sidère !

 

Donc, disais-je avant d'être interrompu par moi moi-même (et moi m'aime) mon perroquet est toujours près de moi, enfin… je dis un perroquet, mais en réalité c'est un ara, un ara bleu de surcroit ! (le premier qui me trouve un ara violet je le nomme quartier maître).

 

Ceci n'est pas un pipe

Ben non … c'est un ara bleu

 

Donc, cet énergumène de la famille des psittacidés (Vous savez pas ce que veux dire énergumène ???) m'a fait remarquer de sa voix de fumeur de gitane ayant avalé un verrou pas huilé, que c'est toujours moi qui écrit dans mon blog…

 

 

Cela ne lasse pas de me surprendre…

 

 

Pas qu'il parlât ; non, les perroquets parlent, pas qu'il eut une voix de crécelle, c'est un ara, pas une speakerine ; mais qu'il n'ait rien compris au fait que mon blog à moi, comme son nom l'indique est à moi… Ben ouais… j'en suis resté baba (au rhum ça va de soit) !!!

 

Or donc Leonardo* (c'est son nom) c'est mis en tête de partager mon blog et de réclamer un espace bien à lui pour y pérorer sur je ne sais quels sujets pouvant lui tenir à cœur… J'ai bien failli lui voler dans les plumes !

 

Mais bon… je ne suis pas un monstre…

 

Je me suis donc lancé dans un débat houleux avec ce cher emplumé afin de lui faire entendre raison ! Ayant vaguement ne cas de querelle l'intention de trouver une recette de ara aux airelles (spécialité qui partage avec l'andouille le triple A)

 

Evidement, celui-ci avait bien préparé ses arguments. Le gueux avait monté un dossier. Je n'aurais pas du m'en étonner, comme son quotidien se résume à tenter de fienter sur moi ou de dévorer les crackers dont il est friand, le bougre à du temps ! L'oiseau marquait des points et c'étais de mauvaise augure…

 

Il porta l'estocade en me disant que de toute façon, une fois que j'aurai pris ma décision en sa faveur, il s'engageait solennellement à respecter les règles suivantes :

 

 

1/ Dire du bien de moi

2/ Ne pas dire du mal de moi

3/ Dire du bien de moi (Croââââ)

 

 

Je lui ai fait remarquer (avec moquerie j'en conviens) qu'il ya avait répétition…

 

Il m'a dit que c'étais dans la nature des perroquets de répéter et que j'étais bien le seul qua ça semblait inquiéter…

 (Pan sur le bec... si j'ose dire)

J'étais à court d'argument, si mon perroquet se mettait en tête de faire mon panégyrique, qui étais-je moi pour l'en empêcher…(en toute modestie, cela va sans dire !!!)

 

Je pense donc que d'ici bientôt je vais ajouter une rubrique exclusivement réservée à mon perroquet … enfin… tant qu'il dira du bien de moi !

 

 

 

 

 

 

*Oui mon perroquet s'appelle Leonardo, c'est plus chic que Coco et c'est un vibrant hommage à Leonardo da Vinci qui peignit Mona Lisa laquelle adorait les perroquets !

 

Et je le prouve, je suis pas comme ça !

 

 



22/07/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour